Alerte info
Sport : JO 2021 (JUDO): "UN BONHEUR PAS POSSIBLE!", AGBÉGNÉNOU EXULTE APRÈS SON TITRE OLYMPIQUE ... Clarisse Agbégnénou laisse éclater sa joie et son soulagement après avoir décroché le titre olympique de judo (-63kg), ce mardi aux JO 2021 de Tokyo. Une libération pour la porte-drapeau de la France, cinq ans après son immense déception à Rio. Faits divers : IL ABANDONNE SES ENFANTS DANS SA VOITURE POUR SE FAIRE VACCINER ... Le 22 juillet dernier à Decines (Rhône), un père de famille a laissé ses enfants dans sa voiture en pleine chaleur pour aller se faire vacciner. Monde : ALLEMAGNE : IMPORTANTE EXPLOSION DANS UNE USINE CHIMIQUE, UN «DANGER EXTRÊME» ALERTENT LES AUTORITÉS. Radio : Toute l'équipe vous souhaite une bonne semaine & une agréable journée ...

- Sport - JO DE TOKYO : CLARISSE AGBEGNENOU SACRÉE CHAMPIONNE OLYMPIQUE







 Clarisse Agbegnenou a décroché l'or olympique au judo mardi aux JO de Tokyo. La deuxième médaille d'or pour la France.

Quel bonheur ! Vice-championne olympique à Rio en 2016, quintuple championne du monde, la judokate (-63 kilos) est venue à bout de la Slovène Tina Trstenjak, qui l'avait battu  en finale il y a quatre ans. «Enfin ! C’était la journée la plus dure mentalement mais la plus simple au final, a confié la nouvelle championne olympique en larmes. J’ai enfin cette médaille, je n’y crois pas. J’étais en mission pour aller chercher cette médaille d’or. Je n’ai pas les mots. C’est incroyable. C’est une judokate hors pair. Prendre ma revanche cinq ans après, je n’aurai pas rêvé mieux. Je voudrais dire à ma famille ‘merci votre soutien, merci pour tout, vous êtes les meilleurs’. Le chemin a été dur, a été long. Les filles de mon équipe ont été excellentes. Je pense qu’on peut encore aller loin. Ce sont elles qui m’ont donné la force.»

Porte-drapeau de la délégation française, Clarisse Agbegnenou décroche ainsi la deuxième médaille d’or tricolore, la sixième pour les Bleus. Pour y parvenir, la quintuple championne du monde et quintuple championne d'Europe a battu par waza-ari dans le golden score la Slovène.

Avant de battre sa rivale – dans laquelle elle est tombée dans les bras –, l’adjudante de la gendarmerie nationale avait avancé sans accroc dans le tableau. Elle avait ainsi débuté son tournoi par une victoire expéditive face à la Cap-Verdienne Sandrine Billiet, battue par ippon en 19 secondes. En quart-de-finale, la Française a affronté une adversaire un peu plus coriace, la Néerlandaise Juul Franssen, deux fois médaillée de bronze aux championnats du monde et une fois aux championnats d'Europe, finalement battue par waza-ari. En demi-finale, la Canadienne Catherine Beauchemin-Pinard a elle aussi été vaincue par waza-ari.



Espace Commentaires

Partager