RADIO(S)

Alerte info
Faits divers : SUSPECTÉ DE VIOL, IL VOULAIT FORCER SA VICTIME À SE MARIER POUR OBTENIR LA NATIONALITÉ FRANÇAISE. Dernière minute : CORONAVIRUS : LE COUVRE-FEU LEVÉ DÈS DIMANCHE ET LA FIN DU MASQUE À L'EXTÉRIEUR DÈS DEMAIN, ANNONCE JEAN CASTEX. Monde : CRIME ORGANISÉ : COUP DE FILET MONDIAL GRÂCE À DES TÉLÉPHONES CRYPTÉS INFILTRÉS PAR LA POLICE. SPORT : EURO 2021 FRANCE-ALLEMAGNE (1-0) : LES BLEUS SOIGNENT LEUR ENTRÉE. Alerte météo : 28 DÉPARTEMENTS EN VIGILANCE ORANGE AUX ORAGES / Dans le détail, il s'agit de la Seine-Maritime, de l'Eure, du Calvados, de la Manche, de l'Orne, de l'Eure-et-Loir, de la Sarthe, de la Mayenne, de l'Ille-et-Vilaine, des Côtes d'Armor, du Maine-et-Loire, de l'Indre-et-Loire, du Loiret, du Loir-et-Cher, du Cher, des Deux-Sèvres, de la Vienne, de l'Indre, de la Creuse, de la Corrèze, de la Haute-Vienne, de la Charente, de la Charente-Maritime, de la Dordogne, de la Gironde, du Lot-et-Garonne, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques.






Un Algérien de 29 ans suspecté d’avoir violé une jeune femme a été arrêté au Puy-en-Velay (Haute-Loire) puis écroué à Riom (Puy-de-Dôme). Il voulait de plus la contraindre au mariage, afin de récupérer la nationalité française.

La victime présumée a expliqué aux enquêteurs avoir initialement accepté cette fausse union, contre une somme de 15.000 euros. Un rendez-vous avait même été pris avec les services d’état-civil du Puy-en-Velay, lieu où le suspect vivait depuis un an, rapporte RTL. Le stratagème est tombé à l’eau vendredi dernier quand ce dernier s’est rendu coupable de violences contre sa «compagne», en pleine rue.

Des témoins sont alors intervenus et ont prévenu les forces de l’ordre. L’homme a été placé immédiatement en garde à vue. Suite aux différents éléments recueillis, une source proche de l’enquête a indiqué que «le projet de mariage blanc avait pris la tournure d’un mariage forcé». 

De plus, la jeune femme a également raconté avoir déjà été violentée et même violée par cet homme. Elle était d’ailleurs tombée enceinte, avec la volonté d’interrompre la grossesse. Déféré à Clermont-Ferrand, l’Algérien a été mis en examen pour «viols et violences contre une personne afin de la contraindre à conclure un mariage», a indiqué le procureur. Il a ensuite été incarcéré à Riom.




L'adolescent disparu dans l'Ill retrouvé mort

SélestatL'adolescent disparu dans l'Ill retrouvé mort





Partager